mercredi 14 décembre 2011

Les "avis que je n'ai pas demandé" du jour


- "Ah bon ? Tu fais du théâtre toi ? J'aurais jamais cru. Ben, tu fais... sérieuse."

J'ai la gueule d'une psychorigide moi ? Ah ben merde.


- "Mais t'es folle ! Tu vas faire comment pour vivre ? "

Je pense à la prostitution, à la vente d'enfants ou au deal de drogue. J'hésite encore.


- "C'est GENIAL d'avoir une passion dans la vie, moi j'aimerais trop."

Bon, là, je ne sais que répondre. Tu as essayé les championnats régionaux de trampoline ? Si, si, ça existe.

- "Je pense que c'est une erreur. Honnêtement, dans le contexte de la crise actuelle, ce sont les secteurs superflus, notamment artistiques, ne le prends pas mal, hein, qui seront supprimés au bazooka."

... Et les blaireaux, sont supprimables bazookament parlant ou pas ?

- "Quand tu seras célèbre, tu me donneras un autographe ? Tu te souviendras de moi ? Tu parleras de moi et qu'on a travaillé ensemble et tout ?"

Je doute être célèbre un jour et je m'en fous un peu en fait.

- "Mais pourquoi tu le garde pas juste comme un hobby ? Ah bon, ça te suffit pas ? Ouais... Mais tu prends un gros risque quand même."

Ah bon ? Moi qui pensait que le statut d'intermittent du spectacle, c'était des vacances.

- "Ohlala, j'aimerai trop faire un truc comme ça. Ah ben non, je peux pas. Parce que...C'est compliqué."

Oui... C'est compliqué le libre arbitre, c'est vrai.

- "Donc t'es comédienne... Je peux te poser une question ? T'arrive à pleurer sur commande ? Ah ouais ? Je me suis toujours demandé, ton copain, il a pas peur que tu pleure exprès pour lui demander quelque chose ? T'as pas de copain ? Mais si t'en avais un ? Il aurait peur ? Tu lui ferais du chantage ?"

Heu...

- "Et ça gagne bien le théâtre ? Moins que cadre sup ? Beaucoup moins ? Combien exactement ? Comment ça, tu le fais pas pour l'argent ? Mais pourquoi alors ? Je comprends pas très bien comment on peut diviser son salaire en deux."

Hé bien... Non, en fait, je dois te laisser, je dois nourrir mon hamster obèse. Il s'appelle Bob et il adore regarder Dr House avec moi. Il m'attends là, donc à plus.

- "Ouais, t'es seule, t'es pas mariée, t'as pas d'enfants. Vas-y, profite. Moi, c'est trop tard."

Comme quoi, il peut y avoir un avantage alors.

- "Si jamais tu te plante, tu pourras toujours revenir hein."

...
J'espère que je ne vais pas me planter.
Si je me plante, je ne sais pas si je reviendrai. Mais je serais heureuse. D'avoir essayer. Tenter. Oser. Risquer.

2 commentaires:

Chrysalide a dit…

yeeeess !!! Tous mes voeux de réussite, yes you can :)

l. a dit…

Merci Chrysalide !
Oui, je can ! Je can !

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...