mardi 9 décembre 2014

Alors celle là !

Cela fait déjà un petit moment que j'ai fait une croix dessus.

Je parle de ma dignité.

D'où ma non-gêne à vous raconter, chers lecteurs, la cocasse situation que j'ai vécu dans la rue il y a quelques jours.

Tu vas voir, c'est fendard.

Il est environ minuit, je rentre seule, sortant du métro.

Devant moi, deux types à capuches.

J'étais grave dans mon monde, pensant à un milliard de trucs.

Et puis, j'ai une légère envie de péter.

Bon.

Les types à capuches sont devant moi, à quelques mètres, mais j'ai un collant + un pantalon + un gros gilet en laine qui descend aux genoux + mon manteau.

Et ça fait pas mal de barrières quand même.

Donc je me dis : allez zou, je serre un peu les fesses, il va passer comme une lettre à la poste.

Sauf que le traître a fait l'effet d'une explosion : une sorte de PAAAAA ! Comme une bombe.

Non mais même moi ça m'a fait sursauter.

Les deux types à capuches se sont retournés vers moi, les yeux écarquillés.

Là, j'ai fait "Palapalapaaaa", avec ma bouche, histoire de créer la confusion.

Ils m'ont regardé encore plus bizarrement, et la seule chose que j'ai trouvé à faire...

Courir comme une dératée dans l'autre sens.

En espérant ne plus jamais les croiser de ma vie.

1 commentaire:

Marc a dit…

- "C'est un sacré moyen de défense... On ose pas pas les toucher...."
Alien le film.

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...