mercredi 10 décembre 2008

FILLES ET PESTICIDES

J’en ai entendu une bien bonne à la cantine de l’hôpital l’autre jour.
Y’a un informaticien qui a parlé de la montée de la stérilité chez les hommes, vu les saloperies de produits chimiques qu’on balance partout.
Bon, ça je l'avais déjà ouï dire quelquepart, même si j’espère qu’on en arrivera pas à ça



Les fils de l'homme
envoyé par Saku399


Ensuite, il a dit :
« C’est à cause des pesticides partout dans la nature qu’il y a plus de filles que de garçons. »

Là, une infirmière a dit :
"Je sais pas comment le prendre."

Moi j’ai dit :
"Le fait qu’il y ait plus de filles que de garçons, genre 53% de filles contre 47% de garçons, ça fait un bail, genre bien avant, je sais pas moi, tiens, bien avant l’avènement de la coupe du mulet chez les beaufs en mal de reconnaissance identitaire.
Et ça me paraît bizarre que cette différence de naissances entre garçons et filles ne soit due qu’à la seule utilisation des pesticides.
Bon, en même temps, je ne suis pas biologiste."
...

Ensuite, Je me suis levée, et j’ai balancé aux informaticiens, en rapportant mon plateau, que je leur souhaitais bonne chance, vu qu’ils étaient des espèces en voie de disparition.
Et que j’aimerais bien prendre une photo d’eux, histoire de me rappeler comment ils étaient le jour où il n’y en aura plus.

Je crois que je m’intègre bien dans cet hôpital.

4 commentaires:

Zorro a dit…

Mais pourquoi y a t'il des informaticiens dans une cantine d'hopital ?

(mot du jour : morsiog)

Cédric a dit…

"Children of men", très bon film ça. Qui retranscrit bien le désespoir.

Alors tu travailles dans un hôpital maintenant ? C'est la news sur la femme de ménage qui débranchait les respirateurs artificiels qui t'a donné des idées ou bien ? ;-)

Mathilde a dit…

Il a été prouvé que le surplus d'hormones contenu par les urines féminines à cause de la pilule contraceptive était l'une des causes directe de la féminisation des espèces sous - marines. C'est notamment à cause de cela que certains alligators se retrouvent avec un pénis atrophié et n'arrive plus à se reproduire.

Quand on dit que tout acte entraîne des conséquences, c'est pas des blagues.

liliiom a dit…

Zorro : ils ont dû se perdre.

Cédric : Oui, je travaille dans cet l'hôpital, c'est sympa comme ambiance. Faut bien changer un peu...Et mon rôle consiste à éviter que la femme de ménage ne branche son aspirateur n'importe ou.

Mathilde : Ok.

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...