mardi 24 juin 2008

Les cafouillages artistiques


Quand tu vas voir un pestacle que ça fait 6 mois que tu travailles dessus, tu ne te rends pas compte des caguades qui peuvent se produire sur scène.


Et oui, trés cher ami.


Tu te dis : Ah? ça fait parti du spectaaaaacle!


Hé ben non.


Allez, je vais te dévoiler quelques belles ratades qu'on a eu à la première d'"Incendie", ce qui n'a pas empêché les gens d'être trés ému. Et ça fait plaisir, sa race.


1er cafouillage

Je rentre sur scène, 2 cadavres sont à mes pieds. Je suis censée éprouver de l'horreur. je m'approche d'un des corps, et je le touche prestement sur l'épaule, pour faire style "Est 'il bien mort?" Et là, miracle. Le mec relève la tête d'un air ahuri, me regarde, et sort de la scène en rampant. Ok. il a cru que je lui faisais un signe pour partir. Alors qu'il était censé être mort.

Je regarde devant moi, surtout ne pas rire, c'est une scène tragique. Je me suis dit que j'allais le tuer en coulisses.


2ème cafouillage

Ma partenaire se trompe, à cause du stress, et me pousse sur scène à un moment où ce n'est pas du tout à moi d'entrer. Je rentre sur scène, ébahie.

Elle me crie : "Qu'est ce qu'on fait?!"

Je réponds en gueulant : "Je sais pas!"

Et là, elle réalise son erreur, me prend par la main, et me sort de scène.


3ème cafouillage

Le chef de la résistance, un vieux sage qui vit dans le désert, entre sur scène...En chaussettes.

Mon Dieu.


4ème cafouillage

Monsieur Rigolo devait mettre en route un vieux lecteur cassette, et danser sur de la musique. Sauf que le lecteur cassette est décédé en direct, et que ça a fait un "Shcrrricriirir". Alors Monsieur Rigolo s'est mis à chanter. Et improviser. Imagine.


5ème cafouillage

L'actrice principal dit "retrouve ton frère", au lieu de dire "retrouve ton père."

Sa maman qui était au premier rang, et qui avait déjà assisté à la pièce dit, trés fort : "Ohlala! Elle s'est trompé!"


Et y'en a eu d'autres... Sur le coup, on a une montée d'adrénaline, je te raconte pas.

Mais aprés, ça nous fait bien marrer quand même.

Et puis tu peux toujours dire, si jamais on t'attaque : "C'est exactement ce que je voulais faiiire!"




3 commentaires:

Cédric a dit…

Un doute m'assaille (comme le guerrier) : c'était pas "La nuit de Valognes" le titre de ta pièce de TFE ? Peut-être que je confonds 2 trucs. Merci d'éclairer ma lanterne.

Et sinon, tant mieux que ça se soit bien passé. Les petits dérapages sont souvent (toujours?) les souvenirs les plus persistants, voire agréables avec le temps, dans ce genre d'activité.

Liliiom a dit…

Cédric : Tu suis bien! J'ai mis en scène effectivement la nuit de valognes. Incendie est une autre pièce dans laquelle j'ai joué, mais que je n'ai pas mis en scène.
Voilàà, suffit de demander!

Cédric a dit…

Oki merci.
Et "la nuit de valognes" s'est bien passée aussi ?

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...