mardi 3 juin 2008

Surprise


Mais la vraie de vraie.

Qui te tombe dessus, et tu fais une tête pas possible quand ça t'arrive.

Surtout si, comme moi, tu es une quiche qui marche et qui parle.

Et que tu ne t'attends à rien du tout.


Interlude musical : "Mais mon Dieu, regarde moi, je sers à rien du touuuuuuuut...

Mais mon Dieu, dis moi pourquoi, je sers à rien du tout comme çaaaaa..."


Bref, si tu as suivi les épisodes palpitants de ma vie, tu auras noté que c'était mon anniversaire la semaine dernière.

T'as pas noté?

Un blâme.

Mais je suis bonne, je passerais outre cet affront.

Donc, que n'avais -je point de doutes lorsque mon amie m'emmène à la gare.

Qu'elle m'emmène juste devant la gare.

Qu'elle passe un coup de fil bizarre, en me disant que c'est sa soeur qui stresse à cause de ses examens.

Que je commence à blablater sur le fait que mon estomac se révulse à l'approche des épreuves quand j'entends d'une seule voix derrière moi :

" SURPRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISE!"

Et là, mes oreilles ont sifflés, ma bouche s'est ouverte, mes yeux ont pris une expression de vache devant un tracteur.

Un lapin pris dans les phares.

Je me retourne.

Et j'ai du mal à identifier les 3 zigotos en face de moi.

Hé ho ! Les neurones ! Revenez, j'ai besoin de vous ! Je dois faire appel à ma mémoire !


Amie 1 : "Hé ben... C'est nous!"

Ami 2 : "Tu pleures pas?"

Amie 3 : "Hé ho, y'a quelqu'un?"

Moi : "Mais...Mais..."

Amie 1 (à amie conspiratrice) : "Elle a pris quoi ce matin?"

Moi : "Mais...Mais..."

Ami 2 : "Vas-y, tu vas y arriver!"

Moi : "Mais...Mais...C'est vous?"

Amie 3 : "Non, ce n'est pas nous. Nous, on es des clones experimentals."

Amie 1 : "Expérimentaux."

Amie 3 : "Ouais, bon, ça va hein."

Moi : "Mais qu'est ce que vous faites là?"

Ami 2 : "Ben, on es venu pour ton anniversaire."

Moi : "De Marseille?"

Amie 3 : "Oui, et on t'emmènes à Eurodisney toute la journée."

Moi : "C'est pas vrai!"

Amie 1 :"Non, c'est pas vrai. Mais si, c'est vrai, quiche!"

Moi : "Mais...Mais...C'est...Trop...Bien..."

Ami 2 : "Ah, ben tu sais, tu as de la chance d'avoir des amis comme nous."

Amie 3 : "On devrait pouvoir nous louer, tiens."


Là, je me retourne, et je regarde conspiratrice.

J'avais envie de sauter dans ses bras, mais je me suis dit que ça faisait cliché.

Alors, je me suis retenue.

Tout en espérant qu'elle sache combien c'était bon de retomber en enfance.


Et puis attention, j'ai fait la nouvelle attraction de Némo.

Tu dis plus rien là hein!

Bon, on va passer sous silence le fait que je me sois liquéfiée avant, pendant et après cette horrible attraction (Des montagnes russes dans le noir sur une carapace de tortue qui bouge dans tous les sens).

Que maître Fougasse essayait de me relaxer dans la file d'attente en me faisant parler de mon enfance.

Que le stress à fait que je me suis pétée un bubon sur la face, jusqu'au sang qui innondait mon visage et mes mains, et qu'en sortant je hurlais aux gens : "N'y allez pas! C'est horrible ! Je me suis pris un rocher sur le visage! Haaaaaa!"

Presque crédible.

Que j'ai pas osé faire la tour de la terreur.

Faut pas pousser mémé dans le caniveau non plus hein.

Mais, j'ai fait le monde des poupées.

Et Pirates des Caraîbes.

Et la Maison hantée.

Et Buzz l'éclair, même que j'ai eu le meilleur record : 330 000 points, niveau ranger de l'espace.

Dans ta gueule.

Et que même si il a plu, c'était trop bien.

Et qu'il y a une faille spacio temporelle à Disney : Le temps s'écoule 10 fois plus vite.

Et que je me retournais pour voir le château de la Belle au Bois Dormant quand on es parti.

Et que je regardais le bel hôtel en me disant que si je gagne au loto, je le réserverais en entier pour eux, pour ma famille, que même Mickey il nous fera les toasts et Minnie les doigts de pieds.

Et que Plutôt ne pourra plus jamais nous tourner le dos pour prendre sa pause clope.

Et que je rêvais d'avoir une surprise de cette taille.

Et que putain, quand tes amis te font ce genre de coup, tu te sens le plus chanceux de la terre.

Et que c'est trop bien.

Tout simplement.

5 commentaires:

Cédric a dit…

Excuse-moi de squatter les commentaires de cet hymne à l'amitié vraie, mais pourrais-tu développer un peu ton impression (fort concise) sur "Sex and the city" (voire en faire un article) ?


Et sinon je te souhaite un joyeux non-anniversaire. (voilà, comme ça on ne pourra pas dire que mon comm est totalement sans rapport avec l'article)

liliiom a dit…

Cédric : Tes désirs sont des ordres.
Un joyeux non anniversaire plein de bonheur à toi aussi.

Cédric a dit…

Merci.

Puisque mes désirs sont des ordres je vais en profiter : aujourd'hui en plus de ton soutien moral, j'ai besoin d'une dose de courage et d'un coup de pied au cul. Si tu pouvais me fournir ça je t'en serais reconnaissant looongtemps.

liliiom a dit…

Cédric : Attention...Voilà.
Je viens de t'envoer une mini dose de courage et un coup de pied au cul virtuel.
Bien receptionné?

Cédric a dit…

oui, bien reçu...

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...