vendredi 30 janvier 2009

Un petit garçon


Il était une fois un petit garçon.

Il marchait dans les rues de Venise.

Regardant les murs se faire doucement engloutir par l'eau sombre.

Il donnait la main à chacun de ses parents.

Au bout de son bras, sa mère, au bout de l'autre, son père.

Il se sentait fier comme un roi.

Et puis, à un moment, ses parents s'arrêtent.

Et le regardent avec un sourire étrange.

Le petit garçon a soudain un peu peur.

Il ne comprends pas, et soutient le regard de sa mère. Puis celui de son père.

Ses deux parents lèvent la tête, et se sourient mutuellement d'un air entendu.

Le petit garçon sent son coeur battre de plus en plus fort dans sa poitrine.

Sa mère lâche sa main, la plonge dans son sac.

Et en sort un petit porte monnaie bleu ciel.

Elle l'ouvre, et sort un billet.

Elle regarde le billet, puis le petit garçon, toujours avec ce sourire qui lui fait remonter les commissures des lèvres d'une étrange façon.

Le petit garçon commence à trembler.

Sa mère lui tend le billet.

Et lui dit : "Vas nous acheter de l'eau pétillante, dans ce magasin que tu vois la bas."

Le petit garçon ne comprends pas très bien. Il a peur.

"Maman?"

"S'il te plaît, mon ange. Tu as cinq ans, tu dois commencer à ne plus avoir peur et à faire comme les grands."

"Écoute ta maman, mon grand."

Le petit garçon a prit le billet du bout des doigts, et regardent, la bouche ouverte, chacun de ses parents, les yeux légèrement larmoyants.

"Montre nous combien tu es un grand garçon courageux", lui dit son père.

"Nous t'attendons ici", lui dit sa mère.

Le petit garçon, comme un automate, ramène son bras qui tient le billet. Il se dirige vers le magasin, en se retournant plusieurs fois vers ses parents qui tendent la tête vers lui, lui murmurant de loin des "Allez".

Le petit garçon entre. La clochette du magasin tinte à son arrivée. Il tourne à travers les maigres rayons du petit magasin étriqué. Puis, il trouve les bouteilles d'eau pétillantes, en prend une, et se dirige vers le comptoir.

Le comptoir est si haut qu'il doit lever les bras tout au dessus de sa tête pour y poser la bouteille et le billet.

Le monsieur le regarde de haut, et lui rend la bouteille dans un sac, et puis quelques pièces de monnaie que le petit garçon serre fort dans sa main.

Il sort du magasin.

Et cherche ses parents, légèrement affolé.

Il voit sa mère et son père qui lui tourne le dos. Ils se tiennent la main, et sa mère a posé sa tête sur l'épaule de son père.

Le petit garçon s'approche.

Ses parents se retournent. Et lui sourient.

"Tu vois, lui dit sa mère, tu as réussi."

"Ce n'était pas si difficile, " lui dit son père.

Et le petit garçon sourit.

La bouteille d'eau pétille au bout de son bras.


Je n'ai pas inventé cette histoire, on me l'a raconté, ça parait banal, mais je l'ai trouvé très belle.

2 commentaires:

Cédric a dit…

Elle est belle, mais elle m'a fait flipper.

l. a dit…

Moi aussi, quand on me l'a raconté...

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...