mardi 23 septembre 2008

Test toi-même


A chaque fois que je fais un test dans un magasine, style :

"Êtes vous une bonne amante?"

"Pouvez vous rendre un homme heureux?"

"Comment êtes vous perçue au lit?"

"Savez vous répondre aux attentes de votre partenaire?"

Ou, en gros :

"Êtes vous une femme soumise aux attentes de votre mâle dominant comme la société l'exige de vous? Ou bien une pseudo féministe à deux balles qui finira vieille fille aigrie se consolant avec son hamster russe et Rick Hunter comme uniques partenaires ?"

Quoi? Mais non, on ne cherche pas à vous faire peur.

C'est juste que si tu n'es pas une pute au lit, une esclave à la maison, et une femme en société, ben tu devras apprendre à parler russe et à saisir l'humour finaud caché sous l'imper impecc de Rick.

Bref, pour en revenir au solilès du poulet qu'est le meilleur morceau mais que je partage bien malgré moi avec essai numéro 3 (l'apanage du jeunot de la famille qui a toujours la fève dans son gâteau, mais comment cela se fait t'il d'ailleurs, y'aurait pas un sortilège caché là dessous?), je tenais à vous faire une confidence.

Non, pire que ça, un aveu.

D'une chose pas très très bien que je fais souvent en plus.

Voilà..

En fait, je..

Je triche.

Quand je fais ces tests pourris, je regarde la fin.
Et je refais les questions pour être sûre d'avoir les bonnes.
J'ai tellement honte.

C'est pour ça que selon les magasines, et avec ma méthode, je suis un super coup, je rendrais n'importe quel homme heureux, même un unijambiste cocaïnomane accro aux émissions de télé réalité, je suis perçue comme la femme plus que parfaite, et qui répond à toutes les attentes de son partenaire fou de bonheur et ivre de la joie d'être en vie prés de moi.
...

En même temps, ça fait du bien à l'ego.
Même si je sais que c'est de la triche.
Après, j'essaye de refaire le test en me disant, de toute façon, c'est ça que j'aurais répondu, oui, oui, parfaitement.
Enfin, je crois.
Enfin, peut-être.

2 commentaires:

Cédric a dit…

Roooh, la vilaine tricheuse.

Et sinon : "une pute au lit, une esclave à la maison, et une femme en société"
+10 points bonus du jury, pour la barre de rire.
(dommage que ça ne soit pas QUE du second degré. ça fait moins rire après coup.)

liliiom a dit…

Cédric : Mais si, il faut en rire...On va pas se rouler par terre et frapper nos poings rageurs en hurlant : pourquoiiiiiiiiiiiii ???!!
Quoi que, on pourrait hein. Histoire de passer le temps.

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...