lundi 14 avril 2008

Alors ça.


Je me ramène au cours florent avec ma mini jupe.
Epilée, et pour une fois, je voulais en profiter.
Le prof, qui clopait tranquille, me voit arriver.
"Hé ben dis donc, tu sors à poil toi, maintenant?" en levant ses yeux au ciel.
"Et oui, c'est bientôt l'été."
"T'as pas peur, ma pauvre fille."
"Mais heuuuu..."

Bon, de toute façon, j'adore mon prof, mais quand il balance, il fait pas semblant.
Je me souviens, quand j'avais récité une partie d'une tragédie de Corneille, il avait encore levé les yeux vers le ciel et m'avais dit, en hurlant d'horreur:
"Ne me fais plus jamais du Pagnol en toge, c'est immonde."
Dur de se débarasser de cet accent marseillais, fan de putain.

Bref.
Pourquoi aujourd'hui, alors que je sors ma mini jupe comme ça, sans penser à mal (si! si!) fallait t'il que je tombe sur "Lui"?
"Lui", que nous appelerons "D", c'est le mec que tu trouves pas mal, mais sans plus.
Le "D" qui t'as déjà demandé ton numéro mais que t'as envoyé bouler parce que t'avais pas envie.
Même si aprés tu te sentais un peu mal, parce qu'il a l'air gentil, mais que merde, t'as pas envie, tu vas pas te forcer, et qu'en plus, y'avait un épisode de sex and the city que t'avais jamais vu à la télé.
Et c'est le même "D" sur qui tu t'es jeté ensuite, ce fameux soir où tu étais bourrée, où tu lui a fais un calin en lui disant que tu l'adorais. En même temps, tu as fait le même calin et tu as sauté dans les bras de 17 personnes ce soir-là.
Le truc, c'est que "D" se dit que c'est tout bon. Elle a changé d'avis. Plus qu'à la retrouver.
Fallait que ça tombe ce matin.

"D" te regarde de haut en bas, et se mordant la lèvre supérieur (...) te dit :
"Pfiouuuu...C'est pour moi que tu t'es habillée comme ça?"
"..."

Là, tu regardes partout autour de toi. Une issue de secours vite. Une fenêtre. Une échelle. un scooter. un dindon enragé. Une vague de 10 mètres de haut. Une épidémie d'herpès génital.
N'importe quoi pour me sortir de là. Bon, va falloir improviser.
"On se retrouve à midi?"
...
Mais non, c'est pas moi qui ait parlé? Pas possible. Pas possible. Mon cerveau se déconnecte de ma bouche et me parle. Même Homer Simpson me traiterait de débile.
Mais qu'est ce que j'ai dit?
"D" me dit : "Ok, grrrroaarr, à toute ma beauté."
Je suis foutue.
Là, pendant tout le cours, je vais avoir envie de faire popo.
Toujours envie de faire popo quand je stresse.
Purée, y'a pas de sortie par derrière en plus.
Le cours est passé bien vite.
Je regarde la porte vitrée de loin.
Il clope en plein passage.
Devant.
Montant la garde, tel le petit bonhomme en bois qui fait son petit tour quand l'horloge sonne les douze coups de midi. Heure du crime.
Allez ma petite, connecte tes deux neurones, le troisième faisant grève depuis que tu as regardé 5 épisodes de Next d'affilée. Et dis lui merde.

Moi "Hééé...Salut!"

Putain, c'est pas possible, pourquoi vous me faites ça! Revenez s'il vous plait! Je vous promet de regarder Arte...Enfin...Peut-être...Et je lirais plus Public ni Closer...Sauf si je les trouve par terre.

D : "Alors, alors...Tu me le donnes ton numéro?"

Dis Non, NON, NON...Allez concentre toi.

Moi : "Ok."

Bon, allez j'abandonne. Tirez vous pour de vrai bande de minables. J'ai pas besoin de vous, neurones de mes deux.

Et là. Il me tend son téléphone.
Et soudain, une pluie de grêle s'abat sur nous.
Et je vous jure, c'était impressionant.
Je me réfugie sous un arbre.
Lui sous le porche d'en face.
Les petites boules blanches s'écrasent partout et font un bruit d'enfer.
Je crie, en hurlant de rire : "Bon, alors si c'est pas un signe du ciel ça!"

"D" ne comprend pas.
Je m'en fous. je me marre. Je me barre en courant.
Sauvée...
Bon, en fait je lui ai donné.
Mais je crois qu'à cause de cet environnement chaotique, je me suis trompée, tremblant de froid et d'excitation sous cette fureur du ciel.
Ce qui n'est pas plus mal.

4 commentaires:

sarita a dit…

ouais fuck les neurones... de toute manière m'ont jamais servi les miens.
c'est des vrais mec mes neurones, jamais là quand il faut :)

Cédric a dit…

Comment une fan de buffy et "la cité de la peur" peut avoir un comportement aussi honteeeeeeeeeeeux !?
Heureusement que le ciel était avec toi sur ce coup-là ;-)

PS : "J'ai toujours rêvé d'être un gangster". je voulais justement te demander si tu avais fini par le voir (suite à ton post avec l'affiche). l'ai trouvé bien sympa aussi. Edouard Baer est une fois de plus énorme.

Cédric a dit…

PPS : en parlant série et cinéma, j'imagine que tu vas aller voir "Sex and the City - The Movie" (j'ai appris son existence ce week-end)

liliiom a dit…

Sarita : Pareil pour moi, c'est des vrais fonctionnaires...

Cédric : Oui, je sais, j'ai honte, j'ai pas fait honneur à mes idoles.
je vais me faire hara kiri avec un donut aux pommes.
J'ai vu "j'ai toujours rêvé d'être un gangster." j'ai beaucoup aimé, et Baer est trés bon.
et of course que je vais aller voir Sex and the city the movie.
Rien que pour voir si elle va épouser le Big ou pas.

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...