mardi 19 août 2008

La vie qui tourne et boule

Je suis quelqu'un de sentimental.
Si, si, c'est vrai.
La preuve.
Je pleure devant presque chaque épisode de Grey's anatomy.
Je pleure même devant les primes des émissions de télé réalité. Genre on fait revenir de Pologne la grand-mère qui vient faire une surprise à son petit fils en direct.

J'ai même pleuré à Monstre et compagnie : ça m'a déchiré le coeur de voir quand le monstre bleu avec la fourrure (j'en veux un) a eu le visage illuminé quand il revoit enfin "Bouh", et que la petite crie Minouuu! Quand elle le voit.

Difficile de faire mieux hein!
Récemment, y'a eu un dessin animé qui est passé sur TF1 avec un espèce de bison volant qui a faillit crever de faim et qui se faisait chasser par les humains.
Hé bien, devant un dessin animé pour enfant, que je ne connaissais pas, et de bon matin en plus, j'ai pleuré.
Je suis donc plus que sentimental.
Oui, tu peux le dire, je sais que tu le pense très fort : une vraie tarlouze.
Pourquoi je penses à tout ça moi?
Ah oui...
Parce que cet aspect mièvrounet de ma personnalité prends les devants lorsque un trés beau spéciment masculin me balance en coin :
" Vers l'infini et au delà, parce que je t'attends, princesse..."
Et alors là...
C'est pas que je me met à pleurer ou quoi, mais comment dire... je m'emballe.

J'imagine que ça va donner ça :
Ou ça
Ou ça
Et tu peux pas savoir comme je m'en veux.
Parce que c'est bon hein, le prince charmant, avec ses collants moule-boules, ses cheveux parce qu'il le vaut bien et son portefeuille plus gros que son fier destrier, il existe pas.
Ou alors il est pris.
Ou alors il est gay.
Mais voilà, j'ai beau lutter, me dire que je suis une femme moderne, libérée, même si je suis fragile et qu'il faut pas me laisser tomber, parce que c'est pas si facile, je ne peux pas m'en empécher.
J'ai toujours des rêves roses de petite fille qui sentent bon la praline.
En même temps, j'ai entendu dire que ça pouvait être pas mal de s'accrocher à ses rèves.
C'est le meilleur moyen de locomotion pour aller décrocher la lune, non?



5 commentaires:

Maé a dit…

Il paraît qu'il faut viser la lune car si on la rate, on a néanmoins une chance de frôler les étoiles...

Ne t'inquiètes pas poupée, on a toutes tendance à être un peu mièvre par moment.

cocolamouk a dit…

Lopette va!!!!

liliiom a dit…

Maé : tu me rassures!

Cocolamouk : Et ouais, je sais. Je vais m'inscrire sur t'esquunelopette.com

Cédric a dit…

Un autre proverbe pour te remonter le moral et te dire que tu ne fais peut-être pas fausse route : "A winner is a dreamer who never quits".

liliiom a dit…

Cédric : C'est trés joli...

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...