mercredi 20 août 2008

Nous voulons entrer dans la bande à Picsou





Aprés Pascal Brutal,

Voici le deuxième bipède rencontré post internet.


J'ai nommé Radinou Picsou.


Bon, j'explique?

(Oh Oui ! Oh Oui ! Oh Oui !)

Caaalme, calme..


Alors, par quoi commencer...

Par le début tiens, ça peut être pas mal.



Premier soir

Je rencontre donc Radinou Picsou le soir de la libération d'Ingrid.

Pratique pour porter un toast d'ailleurs :

Je lève mon verre à Ingrid, la gagnante de Koh Lanta.

Bref.

Nous allons dans un bar à bières.

Pour boire du lait.

Non, bien sur, des bières, ha ha ha.

Et j'invite Monsieur.

Là, je sens que les poils d'Essai numéro 1 s'hérissent.

Je sais, je sais.

En même temps, j'aime bien inviter les gens.

Bref, ça m'a fait plaisir.

Et je trouvais le mec mignon, sympa, et pas con (il parlait bien, de plein de choses).

J'étais contente et optimiste.


Deuxième soir

On mange à Quick.

Et je l'invite encore.

Je remarque juste (je suis longue à la détente hein), qu'il n'a pas fait un geste pour sortir son portefeuille et que surtout, il ne me dit pas merci.

Bon, en même temps, c'est juste des hambourgueurs plein de lipides gras saturés, mais quand même, c'est Quick, c'est belge, ça compte.

Je commence à tiquer.

Je l'écoute parler de ses aventures.

J'aime bien écouter les gens.

Et puis il parle toujours bien.

J'étais assez contente et plutôt optimiste.



Troisième soir

On retourne dans le bar à bières.

Je lui prète deux bouquins dont on a parlé pour les vacances.

Lui sera en Espagne, moi à Marseille.

On ne se verra plus pendant 1 mois.

Il prend mon adresse mail pour m'écrire, "au cas où, parce que le téléphone c'est cher de l'étranger."

Et il enchaîne, aprés plusieurs conso : "Tu sais, c'est un peu la galère en ce moment, j'ai pas trop de thunes et patati et patata."

Là, je tique pas.

Je grimace.

Picsou me dit qu'il a pas de thunes, alors qu'il se barre en Espagne pendant 3 semaines avec des potes dans une grande villa qu'ils ont loués.

T'es fauché mon p'tit gars, ça se voit.

Il parle toujours de lui.

Je remarque que quand j'essaye d'en placer une, il me coupe la parole et enchaine.

Je sors pas vraiment contente et en regardant l'optimisme qui prend sa paire d'ailes, se la colle dans le dos avec de la super glue, et s'envole loin des rues de Paris.


Et, bien sur, j'ai encore payé.

(J'entends ce que tu penses et tu as raison : là, j'ai été trés con, et c'est de ma faute).

Bref, le temps passe, je n'ai pas eu de nouvelles de lui (même pas de mail, car je ne comptais pas sur le téléphone rouge, qui n'a d'ailleurs pas sonné).

Et puis il m'apelle, il y a quelques jours.

Et là, nous avons eu un ultime rendez-vous.

Quatrième soir

J'arrive dans ce petit bar sympa.

Je lui demande mes bouquins.

Il me les tends.

Sur l'un des deux, il y a encore un marque page vers la fin du livre.

Moi "Tu ne l'as pas fini?"

Radinou "Ben, non..."

Moi "Et bien garde le, tu me le rendras plus tard. C'est juste qu'il n'est pas à moi."

Radinou (les yeux ecarquillés) "Ah? Il n'est pas à toi?"

Moi "Heu, non, pourquoi?"

Radinou "Ben heu, en fait... Je l'ai fait tomber dans l'eau.."

Et là, il me montre les pages du livres, toutes gondolées.

Là, je le regarde.

Je pense.

Bien.

Donc déjà, tu me rends un livre :

1) Pourri.

2) Sans me dire que tu l'as pourri.

3) Et ce n'est pas grave si c'est le mien. Mais là, comme il n'est pas à moi, tu te sentirais presque mal.


Là, il me dit, en se tordant de douleur :

Radinou : "Mais, heu, je peux te le rembourser (aie) si tu veux."

Moi "C'est bon, respire, garde le. Je me débrouillerais."

Et puis il me parle encore.

De lui.

Et puis de lui.

Et encore de lui.


Il me dit qu'il a fait du rodéo sur une sorte de vache électrique, et qu'il avait trop la classe, car il l'a fait d'une main.

....

Qu'il a gagné 180 euros au casino, et qu'il avait payé 200 euros la location de leur villa, donc il n'a payé que 20 euros au final, mais que c'était cher car les transats sur la plage privée coutaient 60 euros, et qu'ils sont allés dans un bar avec 15 euros l'entrée et qu'il s'est acheté une casquette à 18 euros et qu'il a mangé une paella à 5 euros....

Je lui ai dit : "Waaa... Quelle mémoire des chiffres. Bravo."


Et puis le summum de cette douce soirée.

Nous avions commandé un café chacun.

Tu as remarqué depuis le début, n'est ce pas, que je l'ai toujours invité?

Là, je me suis dit, petit test.

Au milieu de son monologue, je le coupe, je lui dit "Bon, ben je vais devoir y aller", en prenant mon sac et en me levant.

Lui me dit : "Ok."

Et là, y'a un blanc comme je les aime.

Il ne bouge pas.

Mais je ne vais pas céder.

Je ne bouge pas non plus.

Et je redis :"Bon, ben j'y vais."

Et là...

Il sort son portefeuille (rempli de billets au passage), prend un billet de 5 euros et le pose sur la table.

Le café étant à 2euros60, je me suis dit, avec une petite légéreté dans la tête :

"Pas possible, je crois bien qu'il va me payer un café!"

Il apelle le serveur, lui tends son billet de 5 euros et lui dit :

"Je voudrais payer pour UN café, s'il vous plaît."

..

...

.....

.......

...........

..................

...............................

........................................




Je suis resté con.

Trés, trés con.

Parce qu'autant de mesquinerie, ça m'a sciée.

Il suffisait qu'il rajoute 20 centimes. Pour me payer un café.

Mais non.

Et il s'excuse même pas, genre j'ai pas de monnaie ou quoi.

Non, c'est normal.

Le serveur m'a regardé.

J'ai fouillé dans mon sac et j'ai moi aussi sorti un billet de 5 euros, en lui disant :

"Désolé, monsieur, je n'ai pas de monnaie. 10 euros pour 2 café, vous avez fait une belle journée ha ha ha."


Je dis aurevoir à Radinou Picsou, toujours estomaquée.

Et je marche vers chez moi, parlant dans la rue toute seule, trés trés trés enervée.

Car je suis trés trés trés enervée contre moi.


Parce que je n'ai pas été capable de lui clouer le bec, à ce sale picsou.

Alors, je décide de lui envoyer un texto :



" Bravo !

Tu viens de gagner le premier prix !

De quoi? Mais du plus grand radin de la terre !

Félicitations !"



... Non



"Yo, looser, t'es tellement radin que tu change de slip quand il te reste plus que l'élastique."



.... Non.


Je sais, je vais être gentille :


" Pour te rendre service, pour que tu ais de bonnes bases dans la vie, je tiens à te dire que tu es un gros RADIN. Tu peux vendre mon livre (je ne le rendrais pas à mon pote, car j'aurais HONTE), tu pourras te payer un café comme ça. Allez, sans rancune Picsou!"


Et bien, j'ai beaucoup rigolé.


Encore plus quand il m'a envoyé 2 textos et qu'il m'a laissé un message bafouilleur sur mon téléphone, du genre : "Ouais, t'es vraiment dégueulasse, alors vous les filles, égalité je sais pas quoi, alors que c'est moi qui paye tout d'habitude, alors hein, j'ai pas voulu te payer un café mais hein, c'est bon !"



ahlala...


Alors, je fais quoi?

Je teste un troisième bipède post internet?

Parce que j'ai eu que des vainqueurs.

ça me donne envie d'essayer de voir un dernier.

Juste parce que je sens que ça va être une grosse marade.


9 commentaires:

cocolamouk a dit…

Et si tu laisser tomber internet? hein? et que tu essaie la bonne vieille méthode?
Non, parceque là, c'est quand même abusé...
Il me fais penser à un autre trou de balle, même genre, mémoire des chiffres et qui se plaint tout l'temps...

liliiom a dit…

Coco t'es trop forte... En même temps, un trou de balle qui donne, c'est rare. Il a tendance à prendre plutôt.
Rhôôôôôô

cocolamouk a dit…

Je doit quand même avouer que tu inspire le respect:
Quatre soir... c'est GG (Good Game pour les non-geek).
Je te descerne la palme des rencontres internet.
Pascal brutal et Picsou.
A quand Goofie?

liliiom a dit…

Coco : je vais essayer de trouver la perle rare pour incarner dignement le dernier bipède. C'est vrai qu'un Goofy, ça serait pas mal du tout.
Et Ozgor, c'est le plus fort

Maé a dit…

Alors là, j'ai juste envie de te dire : respect ! Tes rencards sont juste tout autant foireux que les miens...

Tu veux pas qu'on se mette en couple toutes les deux, des fois ? On est plutôt sympa toutes les deux, on n'est pas du genre radine ni à raconter notre vie en permanence. Ca peut le faire, non ?

elgJyn a dit…

j'trouve qu'il a été cool... il t'a pas obloigé à te prostituer pour payer son café...

mon avis sur la question finale : en teste pas un troisième, car d'après mes calculs astrologiques, tu vas tomber sur Emile Louis.

liliiom a dit…

Maé : Ok. Qui fait l'homme?

Elgjyn : Te revoilou ! Comment que ça me fait plaisir ! Tu crois vraiment que j'ai une chance de tomber sur Emile Louis ? En même temps, je suis pas paraplégique, je sais pas si je serais son style..

Cédric a dit…

"j'trouve qu'il a été cool. il t'a pas obligé à te prostituer pour payer son café."
Mais lol elgJyn :D

liliiom > Pour Emile Louis, tu serais trop vieille aussi. ça fait quand même plus de 5 ans que tu es majeure !

liliiom a dit…

Cédric : t'as 100% raison. Comme quoi, je serais vraiment pas sa came

Benvenuto

Une bière gratuite offerte pour chaque
visite.

Non, jdéconne toujours hein...